Les beaux jours reviennent et l’Adriatique vous tend les bras ! Au départ de Split ou de Trogir, embarquez avec les Glénans pour découvrir les îles croates et les mythiques escales de la superbe côte dalmate.

Pinèdes, criques, golfes et baies s’égrènent le long du magnifique littoral dalmate, fortement découpé ; doté d’une myriade d’îles, ce paradis de la navigation n’en finit pas de charmer les marins de tous poils. La belle cité médiévale de Trogir, qui garde les marques de son passé grec puis vénitien, vous envoûtera avec ses églises, cathédrales et couvents inscrits au Patrimoine Mondial de l’Unesco. L’intérieur des murs du palais de l’empereur romain Dioclétien est l’un des incontournables de Split, qui jouit elle aussi d’un exceptionnel patrimoine historique et culturel. Seconde ville la plus peuplée de Croatie, l’ambiance y est particulièrement fantastique le soir, et il ne faut pas manquer d’y déambuler pour prendre un verre face à 

la mer.

Au nord, voici Sibenik - joyau de la Renaissance -, et les 150 îles de l’archipel de Kornati, dont 89 sont protégées en tant que parc national. Un véritable labyrinthe (c’est l’archipel le plus dense de la Méditerranée), à la beauté sauvage, entre falaises vertigineuses, bosquets d’oliviers et de cyprès, et des kilomètres de murets de pierre sèche, où vous ne trouverez ni marina bondée ni boite de nuit à la mode. La plus grande des îles, Kornat, mesure 25km de long sur 2,5 de large. Les habitants ne sont qu’une poignée, et les restaurants rares. Vous l’aurez compris, ici les nuits se font au mouillage, dans une eau translucide et dans un calme olympien. Un vrai rêve de Robinson, loin du tourisme de masse !

Au sud, les îles dalmates vous enchanteront. Chacune a son identité. Hvar, « la reine des îles dalmates », aussi surnommée « la Saint-Tropez croate », possède deux très jolis ports. L’atmosphère y est plutôt chic, le paysage vallonné et fertile. Ses 300 km2 abritent vignes, champs de lavande, forêts de pins… les vestiges grecs y sont nombreux. La belle Korcula possède 182 km de côtes dentelées offrant toute une série de baies et de criques idéales pour le mouillage, des ports naturels sur sa côte nord, et une côte sud plongeant parfois à pic. Habitée dès la préhistoire, Korcula jouit de belles plages et d’une très jolie vieille ville. Quant à Vis, avec ses baies naturelles de toute beauté, ses petites églises aux clochers vénitiens et ses villages paisibles, elle est la plus authentique. Les îles de Solta ou de Drvenik Veli offrent également aux plaisanciers de croquignolets ports et mouillages.

Cette zone de navigation est généralement ventée. La Bura (vent de nord-est assez imprévu) survient en été, le Jugo (vent de sud souvent accompagné de pluie) souffle plutôt au printemps et en automne ; quant au Maestral (vent de nord-est atteignant 5-6 noeuds), sa force constante rend la navigation très agréable. La mer est calme, protégée par les îles (on peut se baigner tous les jours), ainsi que les Alpes dinariques s'élevant en aplomb des côtes, et le beau temps est la plupart du temps de la partie (26°C de température moyenne en été). Il y fait plus chaud que sur la côte d’Azur mais moins qu’en Grèce. Globalement moins fréquentée par les plaisanciers que les côtes de la Méditerranée occidentale, on y trouve d’innombrables mouillages secrets, et de petits ports coquets.

Voir les stages en Croatie